SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires Monsieur Marius

LES 65 ANS DE MARIUS


PATRICK BATTISTON

16 novembre 2014

Marius Trésor est un monument, une icône du football. C’est aussi pour moi un gentilhomme, au sens noble du terme. C’est quelqu’un d’humainement formidable car il est à la disposition des gens, il est prévenant, attentionné. Il est gentil, comme je le disais, mais je ne sais pas aujourd’hui si c’est une qualité ou un défaut…

C’est une grande qualité pour moi mais je trouve que, peut-être pour cette raison, il n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur. Parce qu’attention, il a la faculté de dire les choses, il ne faut pas le chercher, ce n’est pas un béni oui-oui. Maintenant, on se côtoie tous les matins, on travaille ensemble, on rie ensemble, on se pose des questions ensemble. Il y a entre nous une grande complicité, un grand respect. Je trouve qu’il a beaucoup de discernement, pour les choses du foot et d’autres, qu’il aurait pu – ou qu’on aurait dû – mieux exploiter. Car il a un très bon avis sur le football, très pertinent même s’il peut parfois être maladroit (rires).

Sur un plan personnel, je n’oublie jamais que c’est lui qui m’a accueilli en équipe de France, pour mon premier match, face à l’Allemagne en plus. Sans faire vieux combattant, on ne se rend pas toujours compte de l’impact que ça peut avoir d’être bienveillant à l’égard d’un nouveau, on croit souvent que tout le monde est solide… Bon, Marius était venu me parler et m’avait dit « occupe-toi de ce qu’il y a devant toi, tout le reste, derrière, c’est pour moi, je suis ton ange gardien ». Ca m’avait bien aidé ! On en parle encore souvent.