SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires Monsieur Marius

LES 65 ANS DE MARIUS


JULIEN MONDON

17 novembre 2014

Je suis arrivé aux Girondins de Bordeaux en mai 2006, en tant que stagiaire. Quelques jours après, un grand repas de fin de saison est organisé afin de fêter la qualification en Ligue des Champions, après plusieurs saisons compliquées.
Je ne connais personne ou presque. Avec mon collègue stagiaire de l’époque, Yoann Le Dorven, on décide de s’asseoir les premiers. De cette façon, on ne prend la place de personne. Au bout de 10 minutes, un homme vient s’asseoir à côté de moi. C’est Marius Trésor. Je le regarde en coin, d’abord pour être sûr, puis pour réaliser que je suis à côté d’un monument du foot français. Né en 1983, je ne l’ai jamais vu jouer mais j’ai tellement entendu ma famille en parler, j’ai tellement regardé France-RFA 1982, j’ai tellement lu et vu sur le foot, que je n’en reviens pas… Yoann et moi, on passe dix minutes à se sourire mais personne n’ose lui parler. Finalement, on lui dit bonjour.
Il nous répond par un « ça va, les gars ? » désarmant, et il se présente ! Voilà huit ans que je travaille pour les Girondins et j’ai appris à connaître Marius Trésor. Certes, il est une légende du football français. Il est surtout quelqu’un qui gagne à être connu pour ce qu’il est. Une personne souriante, gentille, ouverte et toujours disponible. Une personne que vous pouvez chambrer si elle vous chambre. Une personne simple qui pourrait être n’importe quel salarié du Club, qui est aussi accessible que tous les administratifs du Club… sauf que lui, c’est Marius Trésor !

Alors je ne sais pas combien de temps je travaillerais encore dans ce club ni avec lui… Mais, toute ma vie, je me souviendrais avec bonheur et fierté de ça, d’avoir travaillé, échangé et ri avec Monsieur Marius Trésor.