SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires Monsieur Marius

LES 65 ANS DE MARIUS


BAPTISTE LECAPLAIN

18 novembre 2014

L’image forte que j’ai du joueur Marius Trésor, c’est la reprise de volée à Séville en 1982. Je n’étais pas né mais mon père était fan de Platini et de cette équipe de France.
On avait la cassette Platini que j’ai donc vue des centaines de fois. Il me parlait de cette défense Bossis-Trésor, notamment quand moi, qui ai vibré pour les Bleus de 1998, je lui parlais de Blanc-Desailly. Le parallèle était clairement pour la première charnière pour mon père !

C’est après que j’ai découvert qu’il avait joué à Bordeaux, gagné tant de choses. Je suis Normand mais j’ai toujours été accro aux Girondins. J’étais fier qu’il soit dans le staff en 1996, qu’il soit resté au club. Marius Trésor a inspiré plein de grands joueurs, d’ailleurs Desailly fait référence à lui.
Après, Marius, que je ne connais pas, pour moi, c’est le commentateur de Girondins TV. Et oui, si je suis en scène ou en tournée, j’essaie de capter la TV. Il me fait hurler de rire. C’est le commentateur le moins objectif du monde !
Mais il ne démonte pas… A part les arbitres. On le sent juste vivre le match, comme un papa de joueur, passionné, sur la touche.
« Mais nooooooon, Lamine, pas comme ça ! » J’adore !
Il ne s’érige pas en donneur de leçons comme beaucoup, il oublie juste qu’il est à l’antenne. En même temps, il est hyper pédagogue, modeste, il parle beaucoup des progrès du joueur. Ça ne m’étonne pas qu’il soit avec les jeunes de CFA, ça doit être génial pour eux. Et puis, il y a cette gentillesse, ce côté cool des îles qu’il semble avoir gardé. On n’a jamais eu écho d’un mauvais geste de sa part. Il a marqué tous les clubs où il est passé.