SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires Monsieur Marius

LES 65 ANS DE MARIUS


MARIO ALBANO

23 novembre 2014

Le palmarès de Marius à l’OM ne rend pas justice à la trace qu’il y a laissé. Arrivé dans un club qui venait de réussir le doublé en 1972, il n’a lui-même gagné qu’une coupe de France en 1976 ; et encore est-il passé à la postérité, soulevant le trophée, avec la tunique de Lyon, ayant échangé son maillot trop vite. Mais le palmarès n’est pas tout. Il y a l’émotion de ces huit années d'un grand joueur à Marseille. Celle d’un sprint époustouflant le soir d’un OM-Nice ; 50 mètres de bataille de muscles avec Toko. Ou ces tacles érigés en art, puissance et précision mêlées. Et ces coups de tête, dont le plus célèbre fut déclenché, très loin, au Maracaña, avec le maillot bleu, mais pour les supporters provençaux voyant la France accrocher le Brésil, la fierté avait alors été décuplée par le fait que ce soit le capitaine de l’OM qui en soit le héros. Marius, le si bien nommé pour un Olympien. Enfin, personnellement, j’ai le souvenir d’un match à la prison des jeunes des Baumettes, où, membre d’une équipe de journalistes qui affrontait une sélection de jeunes délinquants, j’avais notre Marius pour accompagnateur donnant le coup d’envoi. Qui pourrait se « vanter » d’être allé en taule avec Marius Trésor ?