SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires Monsieur Marius

LES 65 ANS DE MARIUS


PATRICK URBINI

7 décembre 2014

Si je ne devais garder en mémoire qu’une seule image de Marius, ce serait Séville et le France-Allemagne du 8 juillet 1982.
Un soir de grâce où il fut simplement le meilleur joueur du plus grand match de l’histoire de l’équipe de France.
A la fois buteur (ah, cette volée extraordinaire dans la prolongation et cette complicité avec Giresse…), modèle de maîtrise technique, d’assurance et de tranquillité, mais aussi monstre de puissance et de rapidité pour pouvoir toujours assurer la couverture défensive, faire les bonnes compensations, mettre du rythme dans la partie, ressortir les ballons proprement ou venir s’intégrer au milieu (ah ces montées si fluides balle au pied…).

Mais aussi un soir d’intense émotion et de tristesse, où ce colosse, ce monument du foot français et ce leader d’équipe incomparable éclata en sanglots dans le vestiaire et parut soudainement inconsolable.
Je n’avais jamais vu Marius aussi fort que ce soir-là. Je ne l’avais jamais vu pleurer non plus…..