SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires Monsieur Marius

LES 65 ANS DE MARIUS


CHRISTIAN LOPEZ

11 décembre 2014

J’ai eu la chance de jouer en charnière centrale avec lui en équipe de France. Il était parmi les meilleurs mondiaux à son poste, on a disputé deux coupes du Monde ensemble et ça a été un vrai régal.
Sur le terrain, il parlait peu mais à l’époque, on n’avait pas non plus besoin de se parler beaucoup…
On se connaissait très bien, c’est ce qui faisait notre force.

Il était tellement fort qu’on était obligé, nous autres, de se mettre à son niveau. Et ça suivait. Ce qui m’a toujours marqué, c’est bien sûr son tacle mais auquel il ajoutait sa vitesse.
Parce qu’il allait très vite, il n’avait pas que la puissance physique.
Quand il coupait sur un côté, parfois on pouvait penser qu’il serait trop court mais non, il arrivait quand même à gagner le ballon en taclant.
C’était très rare quand il se faisait éliminer.
Oui, j’ai eu une chance extraordinaire de jouer à ses côtés. Aujourd’hui, je suis content pour lui qu’il soit resté dans son club, qu’il travaille pour les Girondins, et je suis persuadé que c’est bien pour le club également.