SCAPULAIRE.COM

Retour aux vestitaires 1881-1936
16 juin 1881
Loi Jules Ferry

La loi Jules Ferry proclame la gratuité de l’enseignement primaire. Dès la prochaine rentrée, les parents auront l’obligation d’envoyer les enfants âgés de 7 à 13 ans à l’école, sauf s’ils ont obtenu leur certificat d’études avant cet âge. Le retentissement est considérable, des structures pour accueillir tous ces nouveaux écoliers vont devoir se mettre en place.
13 décembre 1881
« Les Girondins »

La nouvelle société de gymnastique « Les Girondins » tout récemment fondée à Bordeaux, a tenu sa première assemblée générale mardi dernier dans la salle de gymnase de M. Labatut, rue des Pommiers, 32. Plus de cinquante membres étaient présents.
Après avoir discuté et adopté les statuts, tracé la marche des cours et traité différentes questions relatives au fonctionnement de la Société, il a été procédé à l’élection des membres du bureau définitif, qui se trouve ainsi composé pour l’année 1882 :

Président : M. André Chavoix ;
Vice-présidents : MM. Lartigue et Leppert ; secrétaire général : M. Guidouin ; secrétaire adjoint : M.Augis ; trésorier : M. Roueaud ; trésorier adjoint : M. Sauts ; membres du Comité : MM. Renaud, Latrille, Lantié, Boiteau, Lachau, Olivier.

La direction des cours est confiée à M. Armand Labatut, l’excellent professeur de gymnastique qui jouit, à Bordeaux, d’une réputation si bien justifiée. En levant la séance, le nouveau président a engagé tous les sociétaires à bien graver dans leur cœur la devise de la Société : « Tout pour la France ! ».
15 mars 1882
Arrêté préfectoral

Nous apprenons que la société de gymnastique, de tir, d’instruction militaire et d’instruction nautique « Les Girondins » vient d’être reconnue et autorisée par arrêté préfectoral en date du 25 février 1882. Le siège de la Société, est située rue des Pommiers, 32, à l’école de gymnastique dirigée par M. Armand Labatut. Nous félicitions les membres du Comité d’organisation de cette Société qui, dans un but patriotique, ont réuni leurs efforts pour créer dans ce quartier un centre de réunion, où la jeunesse trouvera de sérieux éléments d’instruction militaire.
9 octobre 1884
Assemblée générale

La Société de Gymnastique, de tir et d’instruction militaire a tenu son assemblée générale, samedi 4 courant, à l’ancien siège de la société, 32 rue des Pommiers. L’assemblée a voté que le siège social serait dorénavant dans le local situé 17, rue Henri-IV et 10, cours d’Aquitaine, et a décidé l’organisation de services d’escrime, de canne, de bâton, de boxe, de chausson et de lutte, complément de l’enseignement de la gymnastique, de tir et d’instruction militaire.
19 septembre 1892
Vélocipédie

Il est dit que la vélocipédie s’introduira partout. Voilà que les Sociétés de gymnastique et de tir créent des sections de vélo dans leur sein. C’est la Société de gymnastique et de tir « les girondins » de Bordeaux qui donne l’exemple par la création d’une section de vélocipédistes. Cet exemple ne peut manquer d’être suivi et nous pouvons nous attendre à voir figurer dans les prochains concours de gymnastique, des exercices réservés aux cyclistes.
7 février 1903
Journal Officiel de la République

Déclaration du 27 janvier 1903:
« Les Girondins », Société de Gymnastique et de tir, fondée dans le but de préparer les jeunes gens au service militaire. Siège social: 50 rue Henri IV, Bordeaux.
3 décembre 1905
Nouveau gymnase

Le conseil d’administration de cette Société de Gymnastique et de tir, fondée en 1882, informe MM. les membres honoraires et les élèves que la réouverture des cours a eu lieu mardi courant, à 8h30. Les inscriptions seront reçues tous les soirs. Le nouveau gymnase, situé rue Nicot, 53, et rue de Peugue 2, 4, 6 et 8, parfaitement aménagé et éclairé par six grandes, avec vestiaires indépendants, muni d’appareils à douche, peut contenir quatre-vingt-dix travaillant ensemble, sous la direction de M. Brard, professeur, assisté de quatre moniteurs chefs.

Des cours spéciaux pour jeunes enfants et adultes sont organisés. Le comité a déjà reçu de nombreuses adhésions. Des concours de tir à la carabine à 12 et 15 mètres, courses, sauts à la perche et d’obstacles ont lieu mensuellement. Enfin, une caisse de secours dont le produit sera particulièrement affecté à la section des pupilles, nombreux dans ce quartier, vient d’être créée, et ses bienfaits ne tarderont pas à se faire sentir. Avec ce programme, nul doute que l’ancienne et vaillante Société ne rencontre auprès de l’élément nouveau auquel elle fait tout particulièrement appel, l’accueil chaleureux et sympathique qui ne lui a pas été jusqu’ici marchandé.
26 décembre 1908
Les Girondins - Société sportive

(Société de Gymnastique, de tirs et de préparation militaire) – Les cours spéciaux pour hommes, enfants et fillettes, selon la méthode moderne et scientifique, fonctionnent aux jours et heures primitivement fixés, sous la direction de M. Brard, professeur diplômé de Joinville-le-Pont, et de M. Lorient, professeur d’escrime. Les salles sont chauffées. Les inscriptions sont reçues tous les jours au gymnase, 53 rue Nicot.
Date en 1910
(à confirmer et à dater)

La section football, très endettée, fusionne avec l’Argus Sport dont les couleurs sont le marine et le blanc. Le club s’appellera Girondins Guyenne Sport. Son premier match face à section Burdigalienne sera un désastre : 12-0.
Date en 1919
(à confirmer et à dater)

La section football, très endettée, fusionne avec l’Argus Sport dont les couleurs sont le marine et le blanc. Le club s’appellera Girondins Guyenne Sport. Son premier match face à section Burdigalienne sera un désastre : 12-0.
8 septembre 1920
Football Association

Réunion générale du comité de la ligue du Sud-Ouest. La ligue doit donner sa position sur la question du Parc des Sports. M. Brard demande que l'on proteste contre ce projet qui ne présente aucun avantage au point de vue sportif, et en particulier pour le football. M. Lagardère propose que la Ligue déclare officiellement être absolument étrangère à l'organisation du Parc des Sports.
25 septembre 1920
Football Association

Toute la presse bordelaise n’a d’oreilles que pour le projet Parc de Lescure.
« Avons-nous besoin d’un Parc, des Tribunes ? Non! Des prairies tout simplement »
26 septembre 1920
Football Association

Les Girondins inaugurent, dimanche, leur saison 1920-1921 par deux matchs amicaux. Le premier face à l'équipe deuxième du S. B. U. C. (2-5) puis face à Foirac (3-3). Ces deux rencontres sont encourageantes pour les jeunes équipes des Girondins mais ne doivent pas leur faire oublier que c'est par une discipline et une exactitude rigoureuses et par un travail soutenu qu'elles parviendront à figurer honorablement cette saison amical.
6 octobre 1920
Football Association

La Ligue du Sud-Ouest, reflétant le sentiment de ses clubs affiliés, décide de faire connaître publiquement qu'elle est, et restera, complètement étrangère aux pourparlers et projets relatifs à l'édification du Parc des Sports tant que ces pourparlers et projets ne présenteront pas un caractère exclusivement sportif, dégagé de toute ingérence d'exploitation ou de monopole.
14 septembre 1921
1ère subvention municipale

Le bureau de la Ligue du Sud-Ouest donne pouvoir à M. Baudry de toucher cette somme de 2080 francs, qui sera répartie entre les clubs de la ville de Bordeaux ayant fait preuve de vitalité depuis de longues années. Le bureau estime que seuls les clubs existant Avant-guerre ont donc droit à cette subvention qui sera répartie entre les Sociétés suivantes :
SBUC, VGAM, section Burdigalienne, Sport Athlétique Bordelais, SC Bastidienne, Bordeaux Athlétic-Club, CA Moulin D’Ars, Girondins, AS Midi, CAS Généraux.
28 septembre 1921
Subvention (suite)

Les Sociétés exclues de la subvention contestent le fait que les Girondins puissent en bénéficier. M. Ducazeau demande depuis quelle année les Girondins pratiquent le football ? M. Brard répond que c'est depuis la saison 1911/1912.
8 février 1922
Jean Duthil sanctionné

Lors de la réunion du bureau de la ligue du Sud-Ouest une sanction est demandée contre le joueur Jean Duthil, qui a joué le dimanche précédent un match amical sous les couleurs des Girondins sans l'autorisation de son club (le SAB, Sport Athlétique Bordelais). M. Brard signale que les joueurs suspendus sont autorisés à disputer des rencontres amicales.
Pour le cas présent, le joueur n’avait pas eu le temps de demander l'autorisation nécessaire.
Après discussion, il est décidé d’infliger un avertissement au joueur Jean Duthil et au secrétaire des Girondins, en rappelant qu'il est interdit aux joueurs licenciés de jouer pour un autre club, même en partie amicale, sans l'autorisation de la Société pour laquelle ils ont une licence.
30 avril 1922
France-Espagne

1er match France-Espagne de l’histoire, joué à Bordeaux, au Stade Sainte Germaine, sur la route de Médoc, devant 10 000 spectateurs dont 5000 espagnols qui ont traversé les Pyrénées pour voir ce match (0-4).
24 juin 1922
Les Girondins recrutent

En vue de la saison prochaine, les joueurs désireux de pratiquer le football sous les couleurs des Girondins sont priés d’adresser leur adhésion à M. Brard, 20 rue de Belfort, accompagnée de trois photos.
Tous les joueurs sont informés qu’un cours théorique et pratique commencera en juillet sur les terrains de Mérignac.
5 aout 1922
Un stade au Parc Lescure?

Le projet de création d'un Parc des sports dans l'ancien domaine de Lescure, à l'étude depuis plusieurs années, est sur le point d'entrer dans la période des réalisations.
Le Conseil municipal, sur la proposition de l'administration et le rapport de M. Sigalas, tient à s'associer à cete oeuvre, et vote, en pricipe, une subvention de 50 000 francs pendant dix années.