#46 Bordeaux-Naples (23/11/1988)

DIEGO! DIEGO! DIEGO!!!!
Quasi-inoffensifs au match aller, c’est à Lescure que les Girondins perdent tout espoir de qualification.
Naples ouvre le score dès la 6° minute, suite à une erreur de Tigana.
Par la suite le futur vainqueur de l’épreuve se contentera de gérer.
Roche répond en 2° période à une provocation de De Napoli : rouge pour tout le monde !

Aimé Jacquet:

« Nous avons été trop naïfs, trop respectueux de l’adversaire »

naplesAvant le match retour, le ciel aquitain s’est sérieusement assombri.
Bordeaux reste sur cinq matchs sans victoires. Selon Couécou « trop de joueurs chez nous évoluent en jupette ».
Dès la 3° minute la tâche des Girondins se compliquent.
Thouvenel boxe Massimiliano Crippa et se fait logiquement expulsé.
Malgré ce coup dur, Bordeaux résiste et se montre même dangereux en fin de match au point de faire trembler les
60 000 spectateurs de San paolo.

En coulisses, Bez fait des siennes. Ferlaino, le président napolitain, furieux des incidents du match aller
(seules 1700 des 2000 places promises sont accordées aux supporters italiens, 200 d’entre eux munis de billets sont refoulés à l’entrée du stade !!) boycotte le repas officiel.

Réponse de Bez: « Il y a trois grands clubs en Europe, le Real, Barcelone et la Juventus » (sous-entendu Naples n’en est pas un).
Et rajoute :

Tous les italiens sont des mafiosi

Du même coup c’est toute la délégation girondine qui séchera le repas officiel.
S’ensuivent un début de bagarre après le match entre représentants des deux clubs et quelques claques échangées à l’aéroport !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *